1 bis Rue Guinchard - 91290 ARPAJON  -  01.64.92.95.38

Médecin référent : Dr. Zakieh SAADE

  • Directeur Patientèle et Filière Gériatrique : M. Raphaël AYINA AKILOTAN
  • FF de Cadre de Santé : Mme Nathalie OSADNIK - 01 64 92 92 52
  • Secrétariat  -  01 64 92 92 40

Un centre d’accueil pour recevoir les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou apparentée et soulager les familles dans leur vie quotidienne :

  • Les lundi, mardi, jeudi et vendredi de 09h00 à 16h30, dans l’enceinte de l’EHPAD Guinchard.

Il est situé près du RER ligne C,  près de la nationale 20, au centre ville d'ARPAJON entre les halles du XVII° siècle et la mairie.

Modalités d'admission

  • Secrétariat - 01.64.92.95.04 (Bureau au RDC du bâtiment de Gérontologie du Centre Hospitalier d'Arpajon)

Liste des pièces à fournir à l'admission :

Dossier administratif :

  • Carte nationale d’identité,
  • Livret de famille,
  • Attestation de Carte Vitale et carte de mutuelle,
  • Copie de l’avis d’allocation APA,
  • Copie du jugement dans le cadre d’une protection juridique.

Dossier médical :

  • Photocopie de l’ordonnance du traitement actuel,
  • Certificat de vaccination antitétanique.

Pour tous renseignements complémentaires, contacter le personnel de l’Accueil de Jour au 01 60 83 95 38 (n’hésitez pas a laisser un message sur le répondeur).

Notre savoir faire...

La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative évolutive. Elle engendre des troubles cognitifs (troubles de la mémoire, du langage, de la compréhension…) et comportementaux (troubles de l’humeur, désorientation temporo-spatiale, déambulation…) qui détériorent petit à petit l’autonomie de la personne. Beaucoup de malades vivent au domicile, avec une charge socio familiale importante pour les aidants (famille, entourage).

L’Hôpital d’Arpajon s’inscrit dans le réseau gérontologique de l’Essonne et permet une prise en charge du patient Alzheimer et maladies apparentées, du diagnostique à l’institutionnalisation.

L’Accueil de Jour Alzheimer est ouvert depuis juin 2006 et se situe dans l’enceinte de la Maison de Retraite GUINCHARD. 

La maladie d'Alzheimer

La maladie d’Alzheimer, par son ampleur, est devenue un problème majeur de santé publique. En France, 800 000 personnes environ sont atteintes de cette maladie avec 160 000 nouveaux cas chaque année. On évalue à 12 000 le nombre de malade en Essonne.

70 % de ces malades vivent à domicile grâce aux intervenants libéraux, aux structures d’accueil de soins et de maintien à domicile, aux CLIC, au réseau Alzheimer…
Les consultations mémoires permettent de réaliser des diagnostics plus précoces et d’établir un plan d’aide en coordination avec les partenaires précédemment cités.

Mais les familles et l’entourage restent le principal acteur de ce maintien à domicile. Il est capital de soutenir ces aidants confrontés quotidiennement au déficit cognitif de leur parent et à la souffrance que cela engendre.

L’accueil de jour est une des solutions offertes pour un répit familial.

L'accueil de jour Alzheimer

Situé dans le centre-ville d’Arpajon, proche des commerces et du marché, cet accueil de jour offre un cadre adapté et sécurisé, chaleureux, à dimension humaine. Sa capacité d’accueil est de 12 personnes par jour.

Il est nécessaire que chaque bénéficiaire de l’Accueil de Jour ait fait l’objet d’un diagnostic et que le stade de la maladie soit connu.
Une évaluation annuelle, tant au niveau de la personne malade que de son aidant principal, doit être réalisée par la Consultation Mémoire du Centre Hospitalier d’Arpajon ou votre centre de consultation habituel.

L’équipe pluridisciplinaire de l’Accueil de Jour Alzheimer est composée, à temps plein ou à temps partiel, de :

  • infirmière coordinatrice,
  • psychologue,
  • ergothérapeute,
  • psychomotricienne,
  • aide soignante,
  • agent des services hospitaliers.

Nos objectifs

La finalité de l’AJA est de maintenir les capacités préservées de l’accueilli(e), en proposant des stimulations adaptées. Il s’agit de permettre le maintien à domicile du malade, de retarder l’institutionnalisation, et d’offrir un temps de répit pour l’aidant.

Nos objectifs sont de :

  • préserver l’autonomie des personnes accueillies en stimulant les capacités restantes par des ateliers de stimulation cognitive, des ateliers ludiques, relaxants et occupationnels.
  • aider les patients à rompre leur solitude et à conserver une vie sociale à travers les activités de groupe, les promenades en ville…
  • permettre leur maintien à domicile dans les meilleures conditions possibles, tant pour eux que pour les aidants.
  • aider et soutenir les familles en organisant des groupes de paroles animés par la psychologue
  • se coordonner avec les autres intervenants médicaux et médico-sociaux.

Le déroulement de la journée est adapté au rythme des accueillis. Tout en veillant à ne pas mettre les accueillis en situation d’échec, des ateliers stimulant la cognition (mémoire, raisonnement, attention), la motricité et les praxies (« jeux de mots », poésie, jeux psychomoteurs, cuisine, chant, jeux de société, jardinage, travaux manuels, sorties en ville…) sont proposés.

L’accueil de jour favorise la socialisation, la convivialité et l’intégration dans le groupe dans un esprit « familial ».

Le personnel doit également s’adapter aux difficultés rencontrées par le patient dans les activités de la vie quotidienne (alimentation, locomotion, élimination), et proposer une prise en charge adaptée, tout en laissant le temps à l’accueilli de réaliser ce qu’il peut faire par lui-même.

L'atelier poésie

Il se déroule en trois étapes :

  1. Expression des sentiments et des idées d’après un thème donné,
  2. Elaboration du poème avec recherche de mots, synonymes, syntaxe et rimes,
  3. Ecriture du poème.

Le thème est choisi par le personnel encadrant l’atelier, soit en rapport avec le moment (saison, fête…), soit d’après un thème favorisant l’expression (la famille, le travail, la vie…), soit d’après des sentiments exprimés précédemment par les accueillis, mais toujours avec l’assentiment du groupe.

Le cognitif, l’expression des sentiments et des émotions, les praxies à travers l’écriture sont ainsi sollicités.