Céder, son sang, sa moelle osseuse, ses organes et tissus, son lait…  permet de soigner les autres, de sauver des vies et aussi d'apporter du réconfort. 
Mais comment s'y prendre ?
Les dons sont régis par la loi de bioéthique du 29 juillet 1994 relative au respect du corps humain. 
Dans tous les cas, le don doit être volontaire, gratuit et anonyme. Il ne peut donc faire l'objet d'une rémunération ; en outre, aucune information ne doit permettre d'identifier le donneur et le receveur. 
Enfin, ni le donneur ni le receveur n'ont le droit de connaître leurs identités respectives.

Don du sang

Les différents types de don de sang

Les produits sanguins sont utilisés pour répondre aux besoins de personnes souffrant d’une maladie du sang, ou de certains cancers, et dans des situations d’urgence lors d’hémorragies suite à une intervention chirurgicale ou un accouchement. Le don de sang dit « total » est le plus courant, mais il est également possible de donner uniquement ses plaquettes ou son plasma.

Le don de sang

On prélève entre 400 et 500 ml de sang, en fonction du volume sanguin du donneur. Une femme peut donner son sang quatre fois par an, un homme six fois, en respectant un délai d’au moins huit semaines entre chaque don et sous condition d’un taux d’hémoglobine suffisant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins (plaquettes, globules rouges et plasma) sont séparés.

Le don de plaquettes

Le sang prélevé est séparé en ses différents composants. Ce processus de séparation est appelé aphérèse. Les plaquettes sont alors collectées dans une poche pouvant contenir jusqu’à 650 ml, soit environ six fois plus de plaquettes que lors d’un don de sang total. Les plaquettes ne se conservent que cinq jours : pour faire face aux besoins, des dons de plaquettes réguliers et quotidiens sont donc indispensables. On peut donner ses plaquettes jusqu’à douze fois par an, en respectant un intervalle d’au moins quatre semaines entre chaque don.

Le don de plasma

Le procédé du don de plasma est similaire au don de plaquettes. On prélève en aphérèse jusqu’à 750 ml de plasma au donneur, puis on lui restitue ses autres composants (globules rouges et plaquettes). Il est possible de donner son plasma toutes les deux semaines, dans une limite de 24 fois par an.

Quelques principes

Le don de sang est un acte responsable : la sécurité du malade qui va recevoir un produit sanguin dépend de la sincérité des réponses apportées par le donneur lors de l'entretien médical avec le médecin de prélèvement.

Anonymat du donneur

Seul l'Etablissement connaît l'identité et les données médicales du donneur. Le donneur ne connaît pas le malade qui recevra son sang, et jamais ce dernier ne connaît le donneur qui a offert son sang pour lui.

Bénévolat

Le don de sang est gratuit et ne peut être rémunéré sous quelque forme que ce soit (argent, congé, cadeau d'une certaine valeur).

Volontariat

Le don de sang est un acte librement accompli, sans aucune contrainte.

Absence de profit financier

Le sang et les produits sanguins ne peuvent être une source de profit financier.
Ils sont produits et fournis par un service public : l'Etablissement français du Sang (EFS).

Conseils pratiques avant de donner son sang

Découvrez les principales conditions pour donner son sang et les 4 étapes du don de sang.

Les conditions pour donner son sang :

  • Etre âgé(e) de 18 à 70 ans (le 1er don après 60 ans est soumis à l’appréciation du médecin de prélèvement),
  • Etre muni(e) d’une pièce d’identité avec photo,
  • Etre reconnu(e) apte au don,
  • Peser au moins 50 kg,
  • Avoir un taux d’hémoglobine suffisant (si vous êtes nouveau donneur ou si votre dernier don date de plus de deux ans, un dosage sera effectué).

Il est recommandé de s’alimenter avant un don et de bien boire après avoir fait un don.

 

Les 4 étapes du don de sang :

  1. Vous êtes accueilli(e)  par une secrétaire de collecte, 
  2. Vous vous entretenez avec un médecin qui détermine votre aptitude au don, 
  3. Le don de sang dure de 5 à 10 minutes et permet de prélever environ 480 ml de sang (le volume prélevé dépend de la taille, du sexe et du poids du donneur), 
  4. Après votre don, vous restez sous la surveillance de l’équipe médicale dans l’espace repos où une collation vous est offerte. Après un don, il est important de boire beaucoup et de manger. 

La durée totale de ces étapes est d'environ une heure.

Dans certains cas, il faut respecter un délai avant de pouvoir donner son sang :

  • Après la fin d’un traitement par antibiotiques : 7 jours
  • Après des soins dentaires : 7 jours (sauf soins de carie : 1 jour)
  • Après un épisode infectieux : 14 jours après l’arrêt des symptômes
  • Après un piercing ou un tatouage : 4 mois
  • Après un voyage dans un pays où sévit le paludisme (malaria…) : 4 mois
  • Après une intervention chirurgicale : 4 mois

 

Les contre-indications au don du sang

 

Etablissement français du sang ou EFS

Acteur essentiel du secteur de la santé en France, l'Etablissement Français du Sang est un établissement public créé le 1er janvier 2000 (loi du 1er juillet 1998) placé sous la tutelle du ministère de la Santé.
Sa mission : assurer la satisfaction des besoins en produits sanguins labiles (PSL) sur l'ensemble du territoire national. L’Etablissement Français du Sang compte sur vos dons pour pallier le manque de sang.
Il accueille les donneurs de sang tout au long de l’année. 
Pour ce faire, il dispose de 149 sites de prélèvement et organise un peu plus de 40 000 collectes mobiles de don de sang par an. Les sites de prélèvement sont équipés de machines qui permettent d’effectuer un don de sang total, un don de plasma ou de plaquettes. 
En revanche, et contrairement au don de sang, comme de gros appareils sont nécessaires, le don de plasma en collecte mobile n’est pas toujours possible. 

www.dondusang.net

Rechercher une collecte de sang à proximité d'Arpajon

Pour savoir où et quand vous pourrez faire un don de sang, nous vous invitons à cliquer sur le lien avec l’Etablissement Français du Sang et utiliser le moteur de recherche de collecte en renseignant le code de votre département :

www.dondusang.net/rewrite/heading/1000/ou-donner/rechercher-une-collecte.htm?idRubrique=1000

La journée mondiale des donneurs de sang : Le 14 Juin

Créée en 2004 à l’initiative de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant rouge, de la Fédération internationale des organisations de donneurs de sang (FIODS) et de la Société internationale de transfusion sanguine, la JMDS a pour objectif de remercier tous les donneurs de sang bénévoles à travers le monde mais aussi de sensibiliser les populations à l’importance d’un don de sang volontaire, anonyme et gratuit. Ces trois grands principes éthiques sont d’ailleurs les fondements historiques de la transfusion sanguine en France.

Pourquoi le 14 juin ? La JMDS est célébrée tous les ans à cette date car c’est l’anniversaire de naissance de Karl Landsteiner, médecin autrichien qui a découvert en 1900 le système ABO des groupes sanguins et qui a reçu pour cela le prix Nobel de médecine.