Prévention

Dr Aouicha HENAOUI – Gérontologue -

Suite à la survenue de pneumopathies d'inhalation, l’équipe de l'unité de soin de  longue durée (USLD) a été motivée pour réaliser une évaluation des pratiques professionnelles (EPP) sur le dépistage et la prise en charge des troubles de déglutition dans l'unité.

Ces derniers compliquent 42 à 67 % des AVC (1), 42% des démences, 10% des parkinsons. La survenue d'une pneumopathie d'inhalation multiplie le risque de décès par 3 (2). Ces troubles sont retrouvés chez 50 à 75% des patients en institution et que la survenue d'une pneumopathie d'inhalation multiplie le risque des décès par trois (2).

En 2006, le groupe de travail à commencé par l'élaboration d'une fiche de dépistage des résidents à risque dès leur admission en USLD, en énumérant les pathologies causales et les facteurs de risque. La liste de résident à haut risque est réévaluée chaque mois lors de réunion de synthèse du service, afin de discuter d'évènement intercurrent. Une fiche de bonnes pratiques accessible à l'équipe soignante et comportant les recommandations concernant l'hygiène buccale, l'installation du résident, du soignant et l'adaptation des textures et température des aliments en concertation avec la diététicienne a été mise en place.

En 2009, 34% des résidents présentaient un haut risque de trouble de déglutition, deux fausses routes sont survenues chez une même patiente porteuse de gastrostomie, une formation pratique sous forme de diaporama, élargie secondairement a été réalisée aux équipes du service de soins de suite et de réadaptation ainsi qu’aux équipe de l l'EHPAD "Le Village". Cette dernière avait pour but d''expliquer la physiopathologie des troubles de déglutition, leur conséquence et leur prise en charge avec une démonstration au lit du résident avec l'aide de l'ergothérapeute du Village.

En 2010, 15% des résidents étaient à haut risque de trouble de déglutition et un audit de bonnes pratiques a conclut qu'il y avait dans 100% des cas le respect de l'hygiène buccale, de l'état de conscience et du déroulement du repas, dans 87% des cas le respect d'installation du résident et dans 80% des cas le respect de l'installation du soignant.

Le diaporama de formation a été présenté lors de la journée nutrition en 2011 organisée par le Comité de Liaison Alimentation Nutrition (CLAN) à l'ensemble des services de l'hôpital.

Il est clair, que ce travail a permis à chaque membre de l'équipe soignante de prendre conscience de l'importance de chaque étape du déroulement du repas, elle a permis de modifier l'ambiance lors du repas où soignants et résidents sont assis dans le calme, elle a optimisé l'attention donnée aux soins "repas".

Cette dynamique se poursuivra par des rappels réguliers des bonnes pratiques aux nouveaux arrivants dans le service.

(1) HINCHEY et al - Stroke - sept 2005

(2) STEELE - Dysphagia - 1997. KATZAN et al neurology – 2003 - Cite in stroke – 2005